Pensez à la planète, n'imprimez que si nécessaire, ou enregistrez en PDF picto-print.svg

Cas de force majeure entraînant une impraticabilité de la voie fluviale

Cette clause a été rédigée en partenariat avec VNF
Travaux
MOE
CCAP

La clause « Cas de force majeure entrainant une impraticabilité de la voie fluviale » doit être réutilisée dans votre cahier des charges, pour toute incapacité à avoir recours au transport fluvial. Ainsi, en cas de force majeure qui rendrait impossible ce type de transport, le titulaire ne sera pas sanctionné excepté dans le cas où l’incident aurait pu être anticipé.

Quel est l’intitulé exact de la clause?

Il est donc important que l’entreprise respecte la clause qui pourra s’écrire comme suit :

« Ne donnera pas lieu à sanction du titulaire, tout phénomène, imprévisible, irrésistible et extérieur à celui-ci, rendant momentanément ou définitivement impraticable la voie fluviale empruntée pour l’exécution du marché. Toutefois, les périodes de perturbation ou d’arrêt de la navigation, dénommées « chômages » sont publiées chaque année par le ministère en charge des transports et disponibles sur le site de VNF. »

Pourquoi la clause "Cas de force majeure entraînant une impraticabilité de la voie fluviale" ?

Dans « les clauses administratives particulières du marché », sont prévus les cas où le non-respect exceptionnel de l’obligation ou de l’engagement au recours au transport fluvial ne sera ni sanctionné, ni pénalisé pour un allongement des délais d’exécution de chantier. Il peut s’agir de tout phénomène imprévisible, irrésistible et extérieur au titulaire, rendant momentanément ou définitivement impraticable la voie fluviale empruntée pour l’exécution du marché. Dans ce cas, il est possible pour l’acheteur public de prévoir, dans les dispositions du « cahier de clauses administratives particulières du marché », une autorisation d’un report modal vers les modes non fluviaux, momentané ou définitif.

Pour faciliter le report modal, l’acheteur public peut solliciter des candidats à l’attribution du marché une remise des prix en transport routier, applicable uniquement en cas d’interruption du trafic fluvial. Ce prix sera indiqué dans l’acte d’engagement du marché public concerné.

 

Points de vigilance

Il convient d’en exclure les périodes de « chômages » qui auraient pu être anticipées par le titulaire du marché. En effet, les périodes de perturbation ou d’arrêt de la navigation, dénommées « chômages » sont publiées, chaque année, par le ministère en charge des transports et disponibles sur le site de VNF.

 

Articulation avec d'autres clauses

Vous pourrez intégrer à votre CCTP des clauses complémentaires et nécessaires à la bonne exécution du marché public :

Autres types d'achats complémentaires

ellipse ellipse ellipse

Ressources sur le sujet

Intégrer un maillon fluvial dans la logistique des appels d’offres de grands chantiers publics

Télécharger 

Guide méthodologique du développement des stratégies régionales d'économie circulaire en France

Télécharger 

Guide pratique de l'éco-conception

Télécharger 

Partagez votre expérience !

Vous l'avez fait ?

Contactez-nous afin de devenir un exemple à suivre.

Une précision à apporter ?

Soumettez un complément d’information sur cette clause et faites-en bénéficier la communauté.

Je m'inscris à la newsletter

pour suivre l'actualité de l'éco-transition et être informé(e) des dernières clauses.