Pensez à la planète, n'imprimez que si nécessaire, ou enregistrez en PDF picto-print.svg

Compatibilité des variateurs d’intensité

Cette clause a été rédigée en partenariat avec
Travaux
CCTP

Cette clause “Compatibilité des variateurs d’intensité” permet d’effectuer des économies d’énergie grâce à la variation d’intensité dans le temps de l’éclairage public tout en diminuant les émissions de dioxyde de carbone.

Quel est l’intitulé exact de la clause ?

Il est donc important que l’entreprise respecte la clause qui pourra s’inscrire comme suit :

« Pour tout marché public de travaux de voirie, l’entreprise attributaire du marché prendra soin de proposer des installations d’éclairage public compatibles avec les variateurs d’intensité et permettant des extinctions programmées pendant la nuit lors des périodes de faible intensité d’utilisation des routes. L’entreprise attributaire assure qu’il soit possible de fixer au moins deux niveaux de variation d’intensité prédéfinis, jusqu’à au moins 10 % du rendement lumineux maximal. »

Pourquoi la clause « Compatibilité des variateurs d’intensité » ?

L’éclairage public possédant une variation d’intensité programmée permet de réaliser des économies d’énergie considérables en adaptant l’intensité de l’éclairage au réel besoin de la circulation. Cette clause diminue par conséquent le gaspillage de l’énergie en rationalisant son utilisation. La diminution de la consommation énergétique engendrée donne lieu à une diminution des émissions de CO2.

Points de vigilance

Le soumissionnaire explique en quoi sa proposition d’installation d’éclairage est compatible avec la variation d’intensité et l’extinction programmées. Son explication doit comprendre tout document pertinent du ou des fabricants des sources lumineuses ou des luminaires que le soumissionnaire propose d’utiliser.
Si les dispositifs de commande ne sont pas intégrés dans le luminaire, les documents du soumissionnaire doivent préciser quelles interfaces de commande peuvent être utilisées pour la variation d’intensité.

Ces documents doivent également indiquer quelles méthodes de variation d’intensité sont compatibles, par exemple :

1.variation d’intensité basée sur une période prédéfinie de faible intensité prévue d’utilisation des routes pendant la nuit ;
2.variation d’intensité initiale des installations d’éclairage surdimensionnées pour compenser les diminutions progressives du rendement lumineux ;
3.variation d’intensité variable afin de maintenir un éclairement cible dans des conditions météorologiques variables. Les documents fournis doivent également présenter clairement une courbe de puissance du rendement lumineux par rapport à la consommation d’énergie, indiquer la variation d’intensité maximale possible et donner des instructions sur la manière de programmer et de reprogrammer les variateurs.

Articulation avec d'autres clauses

Dans le cadre de votre marché public, vous pouvez consulter les clauses suivantes :

Valorisation des déchets issus de l’éclairage public

Coût du cycle de vie de l’éclairage public

 

Partagez votre expérience !

Vous l'avez fait ?

Contactez-nous afin de devenir un exemple à suivre.

Une précision à apporter ?

Soumettez un complément d’information sur cette clause et faites-en bénéficier la communauté.

Je m'inscris à la newsletter

pour suivre l'actualité de l'éco-transition et être informé(e) des dernières clauses.