Le BIM, pour Building Information Modeling, sonne comme un mot légèrement barbare pour les novices du sujet. 

De quoi s’agit-il ? Quel lien avec une démarche éco-responsable ? comment le BIM peut-il s’inscrire dans les marchés publics ?

A lire et à regarder en vidéo ici !

le BIM pour un bâtiment durable

Pourquoi le BIM est-il un processus innovant et durable intéressant à intégrer dans les marchés publics ?

Usage du BIM dans les marchés publics : des freins à lever

Animateur du programme Vertuoze (programme porté par la Métropole Européenne de Lille pour la promotion de l’usage du BIM), le CD2E a organisé une rencontre avec les professionnels sur la commande publique en BIM (lire l’article). Lors des premiers échanges, des freins au développement du BIM dans les marchés publics sont identifiés. Parmi lesquels :

  • un manque de connaissance de la démarche
  • des apriori sur le sujet. « L’artisans s’imagine devoir faire de la maquette, alors que ce n’est pas ce qu’on lui demande ».
  • une perception limitée des usages qui peuvent en être faits

Une phase de sensibilisation au sujet et d’accompagnement des acteurs est donc essentielle pour passer les premiers barrages.

Le BIM : un potentiel de données techniques à exploiter pour une optimisation des ressources et une réduction des risques et coûts environnementaux

Qu’est-ce que le BIM ? Le BIM est un processus collaboratif permettant l’optimisation de la conception, la réalisation, l’exploitation ainsi que l’analyse de données techniques d’un bâtiment. Cette modélisation permet à tous les acteurs et tout au long du projet de :

  • visualiser et maitriser son évolution
  • optimiser les ressources
  • réduire les risques et les coûts environnementaux

Par ce processus, il s’agit de mieux connaitre le bâtiment, de maîtriser sa conception afin notamment de l’intégrer dans une démarche environnementale.

Comment favoriser cette pratique du BIM dans les marchés publics ?

Des dispositifs réglementaires encouragent les acheteurs publics à demander l’utilisation d’outils de modélisation électronique des données du bâtiment dans les marchés de travaux.

Plusieurs solutions s’offrent aux collectivités pour mettre en œuvre le BIM dans leurs marchés de travaux :

  • faire intervenir une entreprise spécialisée (AMO, MOE)
  • intégrer la compétence en interne
  • s’équiper d’applications de plateforme collaborative

Les modalités de prise en compte de la maquette numérique doivent être prévues dès la phase de concours.  Cela permettra d’identifier clairement la mission du maître d’œuvre.

L’usage du BIM contribue à une meilleure gestion des ressources et à une baisse de la consommation énergétique favorisant ainsi des bâtiments plus durables.

Les clauses "BIM" disponibles sur La clause verte

Il existe déjà plusieurs clauses opérationnelles que les acheteurs publics peuvent utiliser pour les intégrer dans les procédures de marchés publics.

Ressources complémentaires

www.vertuoze.com : Programme de promotion de l’usage du BIM